Vue sur la mer depuis le circuit de la dune Marchand à Zuydcoote
Europe,  Voyages

Le circuit de la dune Marchand à Zuydcoote

Un dimanche de juillet 2020, nous prenons la direction de Zuydcoote, situé sur la côte, dans le département du Nord, à environ 1h de route de Lille. La commune est bordée par la dune Dewulf à l’Ouest et la dune Marchand à l’Est. Aujourd’hui pas de visite de ville, pas de visite touristique mais une randonnée pédestre !

Nous avions à la base une toute autre destination en tête mais le GPS nous indiquait 2h de route en raison d’un accident sur le trajet. Nous sommes donc allés sur le site de l’office de tourisme de Dunkerque afin de trouver une nouvelle « sortie nature ». J’ai très vite repéré la page proposant les « plus belles randonnées ». Et c’est donc le circuit de la dune Marchand que nous avons choisi. Le sentier fait 8,5km pour une durée de 2h à 2h30. Il nous mène jusqu’à Bray-Dunes avant de revenir à notre point de départ.

Les sandwichs prêts et emballés dans des beewraps, les gourdes pleines, nous voilà partis direction la côte. Environ 1h30 plus tard, nous nous garons devant la Ferme Nord de Zuydcoote. 

La Ferme Nord et l’hôpital Maritime

La Ferme Nord est le lieu de départ du circuit pédestre. Elle a été construite en 1910 et avait pour but de répondre aux besoins alimentaires du Sanatorium dont la spécialité était la production d’aliments d’origine animale. Elle garda cet usage jusqu’en 1971 et servi également d’infirmerie principale de la Marine dans les années 1940. La ferme est aujourd’hui désaffectée mais un projet de réhabilitation semble être en cours dans le cadre de l’opération « Grand Site des Dunes de Flandre ». Il est vrai que le site mériterait une seconde vie. Nous n’avons pas pu y accéder mais il s’agit d’un très beau bâtiment qui s’étend sur un bel espace, entouré de verdure. En vous approchant, vous pourrez voir des traces de la guerre sur les murs (cela est particulièrement visible sur la 2ème photo, ci-dessous).

C’est donc à proximité de la Ferme Nord que nous rejoignons le parking puis le sentier. Il nous mène rapidement à la dune boisée.

Progressivement, nous changeons de décor avec la dune blanche à oyats, nous sommes alors sur le sentier de la Mer. De là, en hauteur, une jolie vue s’offre à nous avec la mer en arrière-plan. 

Les espèces végétales y sont nombreuses et variées.

Nous avançons encore et tournons à droite pour longer l’arrière de l’hôpital Maritime de Zuydcoote, l’ancien sanatorium. Il s’agit d’un grand bâtiment qui domine la plage avec de chaque côté, deux ailes plus récentes.

Le film « Week-end à Zuycoote » et l’opération Dynamo

Nous apprenons par des CRS que nous croisons qu’il est devenu célèbre grâce au roman et film « Week-end à Zuydcoote ». Il a été en partie tourné sur les plages de la commune et à l’hôpital. Le livre a été écrit par l’écrivain Robert Merle et a reçu le prix Goncourt en 1949. Il s’agit d’un roman historique qui parle d’un groupe de soldats français pris au piège dans la poche de Dunkerque. On est alors en 1940, pendant la Seconde Guerre Mondiale, lors de la bataille de Dunkerque avec « l’opération Dynamo ». Le film est quant à lui sorti en 1964 avec comme réalisateur Henri Verneuil et dans le rôle principal, Jean-Paul Belmondo.

Après avoir longé l’hôpital, nous empruntons à droite le chemin d’accès à la mer de la base de char à voile. Nous suivons le sentier qui nous mène à des habitations et nous accédons alors au front de mer. Une sculpture métallique a été récemment installée, dans le cadre du 80ème anniversaire de l’opération Dynamo (avec un peu de retard en raison du confinement). Elle représente trois soldats, français, anglais et belge, en souvenir de l’histoire des lieux.

L’opération Dynamo est le nom de code correspondant à l’évacuation de Dunkerque vers l’Angleterre depuis les plages et le port de Dunkerque. Plus de 338 000 soldats alliés ont pu rejoindre l’Angleterre en neuf jours dont 120 000 français et quelques milliers de belges. 

La plage de Zuydcoote

Nous descendons vers la plage et la longeons sur la droite pendant environ 2,5km. Celle-ci est comme je les aime ! Sans commerce, sans digue, sans port, bref dans son état naturel avec ses dunes à proximité. Ce que j’ignorais mais que j’ai appris en rédigeant cet article, c’est que des vestiges de l’histoire sont également présents sur cette plage. Des épaves se dévoilent lors des grandes marées comme le Creasted Eagle, un bateau à vapeur anglais. En effet, tous les navires disponibles, civils et militaires, ont été réquisitionnés lors de l’opération de sauvetage des alliés. Autres vestiges et témoins de la Seconde Guerre Mondiale sur ces plages : les blockhaus, qui sont nombreux dans les environs. Une crevette géante a été peinte sur celui que nous croisons, le blockhaus immatriculé B07.

La marée est basse, ce qui offre une très belle étendue de sable fin. Le paradis pour les amateurs de nature, de calme et de grands espaces ! Le vent, le soleil, les mouettes, l’air de la mer… On est bien, on s’oxygène ! Nous arrivons au niveau de la plage de Bray-Dunes, c’est la dernière avant la Belgique et celle-ci est plus touristique. Nous n’approchons pas plus et montons au niveau de la rampe de descente à bateaux. On rejoint un premier parking sur la gauche puis tout de suite à droite, au fond de la rue, le parking d’accès à la dune Marchand.

La dune Marchand

On pénètre alors dans le massif dunaire et on suit le sentier des Pannes. La dune Marchand est une réserve naturelle nationale classée depuis 1974, la première du nom au nord de Paris. Elle fait partie des dunes de Flandre et occupe une surface de 83ha, dans un massif préservé d’environ 113ha. Propriété du Conservatoire du littoral, la dune est gérée par le Département du Nord qui en assure la protection. Nous passons devant un blockhaus, le B02. Un escalier nous permet de prendre un peu de hauteur et d’admirer ce qui nous entoure. 

Près de 400 espèces végétales différentes seraient visibles au sein de la dune Marchand. Nous avons pu en observer et en photographier une petite sélection. La faune y est également nombreuse avec des insectes, des amphibiens, des mammifères et de nombreuses espèces d’oiseaux. 

On poursuit par le sentier des Aulnes et on traverse de petits bosquets. Nous sortons ensuite de la dune par un sentier longeant la voie ferrée. De là, nous ne savons pas forcément bien où nous orienter, nous retrouvant en plein milieu d’une rue. « Montez la rue (rue Jean Moulin) et à son extrémité, partez à gauche, rue des Dunes, jusqu’à son terme. Tournez encore à gauche puis à droite puis longer à nouveau la voie de chemin de fer et rejoignez le parking de départ. »

Le cimetière militaire et la nécropole nationale

Le hasard nous a menés vers le « Zuydcoote Military Cemetery  », en bordure de route, à la sortie du village. C’est un cimetière militaire britannique de la Première Guerre Mondiale. 

Juste à côté, se trouve la nécropole nationale, créée en 1921. Un lieu émouvant avec plus de 2200 sépultures. Il est indiqué sur le panneau explicatif qu’elle « regroupe initialement les soldats ayant succombé à leurs blessures dans différents hôpitaux de Dunkerque en 1914-1918, puis à partir de 1953 y sont réunis les corps des combattants morts pour la France en 1940 lors de l’opération Dynamo. » 

Des centaines de milliers d’hommes ont pu être évacués vers Douvres lors de l’opération Dynamo. Mais il ne faut pas oublier que 35 000 hommes ont été fait prisonniers et près de 20 000 sont morts lors des combats et l’évacuation… 

Nous passons devant le château d’eau avant de rejoindre notre point de départ, la Ferme Nord.

Avis et idées de sorties dans les environs

L’après-midi a été très agréable et ensoleillée ! Zuydcoote est défini comme un village « mer et nature » et nous avons vite compris pourquoi. Le sentier est dans l’ensemble bien balisé et traverse des milieux naturels variés. Cette variété nous a plu et nous avons apprécié les changements de paysages ainsi que les références à l’histoire des lieux. Cela nous a donné envie de renouveler l’expérience avec d’autres randonnées dans les environs.

Pour les amateurs d’histoire et de tourisme de mémoire : il y a des visites des épaves sur la plage lors des grandes marées. Il est aussi possible de se rendre au musée Dunkerque 1940 – Opération Dynamo et à la nécropole nationale de Dunkerque. Il y a également le Fort des Dunes, lieu de mémoire de la Seconde Guerre Mondiale situé à Leffrinckoucke (commune voisine).

Retrouvez mes autres sorties dans les Hauts-de-France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *