Cafetière Nespresso et boîte pour les capsules dosettes
Consommation

Pourquoi nous avons abandonné notre machine « Nespresso » ?

Il y a déjà une paire d’années de cela, j’ai offert à mon chéri une machine à café Nespresso, la marque leader du marché. Ce cadeau lui avait beaucoup plu car idéal pour se faire un café expresso, rapide et facile d’utilisation, simple d’entretien, moderne et design. Le café est très bon et les saveurs proposées sont variées, certes… Mais la dégustation est coûteuse et cela à différents niveaux.

Les dosettes de café

Le café est la boisson la plus consommée en France, après l’eau. C’est aussi la deuxième marchandise la plus échangée au monde, après le pétrole. Ces dernières années, cela me dérangeait de plus en plus d’acheter et de jeter les capsules de café. Il faut savoir que plus d’un milliard de capsules seraient consommées chaque année en France. Combien alors dans le monde ? On parle de 8 à 9 milliards… L’impact écologique est important, de l’extraction à la production du métal. Et ensuite, combien de tonnes de déchets cela représente, une fois la boisson consommée ? Les dosettes de café en aluminium sont chères, polluantes et malheureusement peu recyclées.

Les alternatives

Je me suis donc intéressée aux alternatives existantes comme la dosette végétale, la réutilisable ou encore celle dite biodégradable, sans pour autant être convaincue. Je pense aussi qu’il est encore dur de se procurer ces produits sans les commander sur Internet. Mais je me trompe peut-être. J’ai aussi réfléchi à l’utilisation d’une cafetière italienne à la place d’une machine électrique.

Monsieur m’en ayant déjà parlé à plusieurs reprises, j’ai opté pour l’achat d’une nouvelle machine à expresso, avec percolateur, de la marque italienne De’Longhi. Je vous la conseille, elle est d’un bon rapport qualité prix et nous en sommes satisfaits. Il n’y a pas de filtre, le percolateur envoie de l’eau chaude à haute pression au travers d’une mouture de café qui est très compacte.

Le choix du café

Je n’ai pas opté pour la machine avec broyeur de café, le prix n’étant pas le même. Mais sa sœur lui a offert un moulin à café et des paquets provenant de la Maison VAYEZ, artisan torréfacteur situé au 13 rue des récollets à Arras. J’avais moi-même fait ces mêmes achats pour l’anniversaire de mon frère. Je sais que le café y est de qualité, torréfié sur place.

Sur les sachets, il est précisé que ceux-ci sont solides et donc réutilisables. On peut ainsi les ramener afin de les remplir à nouveau, les points fidélités sont alors doublés. C’est une très bonne initiative pour réduire les emballages et les déchets ! Sur place, vous trouverez des accessoires, des thés et infusions ainsi que du chocolat belge. Une visite s’impose pour tous les amateurs de café ! Rien que pour la douce odeur qui flotte dans le magasin.

Le magasin propose également une carte de boissons autour du café (évidemment), du thé et du chocolat, avec des boissons chaudes ou frappées. A tester d’urgence ! J’ai déjà eu l’occasion de tester leur chocolat chaud à l’occasion du marché de Noël d’Arras et je valide à 100%. Il est préparé avec du chocolat pâtissier (blanc, lait ou noir), ce qui n’est pas le cas partout. Et puis petite nouveauté : l’opération « Ramène ton gobelet » en partenariat avec l’épicerie vrac Au détail près située à 300 mètres de là, au 11 rue Emile Legrelle. Venir avec son propre gobelet réutilisable permet de profiter d’une remise sur les cafés et chocolats à emporter. Encore une belle idée pour privilégier le zéro déchet ! 🙂

Il nous arrive également d’acheter le café en épicerie vrac, en réutilisant les sachets que nous avons déjà.

Chicorée, capuccino et macchiato

Pour ma part, je fais partie des 10% de la population ne consommant pas de café. Je n’aime pas cela et trouve le goût trop amer. Par contre, j’essaye petit à petit de m’habituer au goût de la chicorée, racine dont les plantations sont situées dans les Hauts-de-France. Une boisson locale donc, contrairement au café.

Et j’apprécie à l’occasion un cappuccino. Jusqu’alors je le préparais avec la poudre industrielle achetée dans le commerce… La machine à café possède une buse vapeur pour émulsionner le lait. Ainsi, j’ajoute de la vapeur au lait entier, provenant de la ferme du village voisin. J’obtiens une mousse riche et crémeuse, que je verse sur un café sucré.

Le tout dans une très jolie tasse !!! Merci Amélie et Julien pour ce cadeau original 😉

Du coup avec ce changement de machiné à café, plus de dosettes de café jetables et plus de cappuccino industriel. Un coût bien moins important, un choix toujours très varié et la possibilité de tester d’autres recettes comme le macchiato. L’expresso a bien sa petite mousse sur le dessus, il est également très bon mais sera à l’avenir zéro déchet, tout comme mon cappuccino !

Et quant au marc de café, il peut s’utiliser dans le jardin, la cuisine et la salle de bain. Mais je reviendrai dessus lors d’un prochain article !

Petit clin d’oeil !

Avant de terminer cet article, j’en profite pour faire un petit clin d’œil à la marque Mug in France qui a organisé un concours sur sa page Instagram en partenariat avec Café Bacquié, maison familiale depuis 1896. J’ai ainsi eu l’occasion de gagner 500g de café provenant du torréfacteur, le top pour remplacer nos dosettes ! Et puis cette jolie tasse marinière que j’ai choisie, « À la french », parmi les collections présentes sur leur site internet. Les mugs sont en véritable porcelaine française et les décors sont créés et posés à la main. Autant dire que le « Made in France » est à l’honneur !

Pour relire mes autres initiatives zéro déchet, c’est dans la rubrique Consommation que cela se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *