Bannière défi famille zéro déchet
Consommation

Je participe à un défi famille zéro déchet

Dans mon article « Vers un quotidien zéro déchet ! » que je vous invite à relire, je vous avais parlé de ma découverte du zéro déchet et de ma réflexion sur notre façon de consommer. J’ai lu des articles sur internet, des livres, des blogs… J’ai participé à des visites et à des ateliers et aujourd’hui, je me lance avec mon chéri dans un « défi famille zéro déchet » !

C’est quoi ce défi ?

Les « défis famille zéro déchet » sont organisés par des collectivités, des associations et même parfois des particuliers. D’année en année, ils se développent un peu partout en France… jusqu’à arriver sur notre territoire : la Communauté de Communes Pévèle Carembault.

Ces défis consistent à aider les foyers volontaires à réduire le poids de leurs déchets en changeant de manière durable certaines habitudes d’achat et de consommation. Pour cela, des formations, réunions d’échanges et ateliers sont proposés en collaboration avec des acteurs engagés dans le zéro déchet : associations, porteurs de projets, entreprises… Le but est d’informer et sensibiliser les habitants avec des conseils et astuces pour les aider à réduire leurs déchets, consommer mieux et dépenser moins.

Alors que les enjeux climatiques deviennent plus forts de jour en jour, les consciences changent petit à petit et on se rend compte de l’importance de nos petits gestes au quotidien.

« Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire. »

Ce qui m’a amené à participer

Je m’étais déjà intéressée aux initiatives mises en place par Roubaix (dans le Nord), ville pionnière du zéro déchet en France. Elle a été effectivement la première a lancé un défi zéro déchet auprès de familles en 2014 et continue à s’investir et à faire plus d’année en année. Un très bel exemple que de nombreux territoires suivent, en France et même à l’étranger.

Étant déjà pas mal sensibilisée mais ayant encore des progrès à faire, j’ai tout de suite souhaité participer à cette aventure collective. D’autant que ces défis sont souvent un succès.

Mon but ?

Consommer mieux. En apprendre encore. Refuser. Moins jeter. Faire plus au quotidien. Réduire notre quantité de déchets. Gaspiller moins. Manger mieux. Sensibiliser autour de moi. Changer nos habitudes. Consommer moins. Devenir acteurs du changement. Réduire notre impact sur l’environnement. Se remettre en question. Consommer autrement. Apprendre à faire soi-même. Faire maison. Réduire notre consommation de plastique. Prendre les devants. Réutiliser. Réparer. Recycler. Se questionner, encore. Faire preuve de courage. S’engager. Agir. Engager des actions. Rendre à la terre. Créer. Fabriquer. Cuisiner. Jardiner. Coudre. Consommer responsable. Réduire les emballages. Faire évoluer les mentalités, les manière de faire, de vivre. Mettre en commun. Partager. Convaincre. Echanger sur nos questionnements, nos astuces, nos découvertes. Vivre une expérience humaine utile et écologique. Avancer ensemble. Apprendre des autres. Faire des économies. Gagner en pouvoir d’achat. Avoir des projets. Prendre plaisir, progresser, réussir et être fiers !

Les objectifs du défi

Pour l’association Zero Waste France, les objectifs des défis familles sont nombreux et notamment :

  • Sensibiliser les participants du défi aux gestes de réduction des déchets
  • Former des citoyens ambassadeurs qui pourront ensuite diffuser le message
  • Lancer une dynamique collective plus large autour de la démarche zéro déchet
  • Tirer des enseignements de l’expérience des participants
  • Donner de la visibilité aux modes de vie et de consommation zéro déchet

Ce genre de défi aide à réduire sa quantité de déchet et consommer mieux. Il est très bon pour le moral, la santé et le porte-monnaie ! C’est un projet écologique avant tout mais aussi économique et social.

Concernant la Pévèle Carembault, l’objectif principal est de réduire d’au moins 25% le poids des déchets collectés par foyer. Le défi s’inscrit dans la politique de réduction des déchets et dans le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Ce plan est obligatoire pour les collectivités de plus de 20 000 habitants et a pour but « d’atténuer le changement climatique, développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie ».

Ce sont des petites révolutions personnelles que vont mener 300 familles du territoire. Ces défis sont de très belles initiatives menées par l’ensemble des partenaires car cela mènera au fur et à mesure des années et des territoires à une révolution à plus grande échelle et donc avec une importance bien plus conséquente. Il faut penser au monde de demain…

Les inscriptions et le lancement du défi

Le défi aurait dû commencer au printemps 2020 mais a été reporté en raison du confinement. C’est donc du 14 septembre au 4 octobre 2020 que les inscriptions ont eu lieu, 300 foyers volontaires étaient alors recherchés. Des équipes ont été constituées, il était possible de s’associer avec ses amis, ses voisins, ses collègues mais aussi des personnes que l’on ne connaissait pas.

Le lancement officiel a eu lieu le 7 novembre en présence de Mr Luc FOUTRY, Président de la Pévèle Carembault, Bruno RUSINEK, Vice-Président en charge de la collecte et des traitements des déchets, de la politique zéro déchet et du PCAET, Mr Xavier GALAND, Directeur de la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités et Pierre CHEVELLE, Youtubeur et parrain du défi. La réunion a été diffusée en live, ne pouvant se faire en public en raison du nouveau confinement.

300 foyers se sont inscrits sur 35 des 38 communes du territoire, ce qui représente 42 équipes et un peu plus de 1008 habitants. Relever le défi de manière collective aura pour but de développer les échanges, les bonnes pratiques, le travail d’équipe et la motivation mais aussi de faire face aux difficultés. C’est un engagement collectif qui commence avec environ 1% de la population du territoire.

« 1% de la population c’est bien pour cette première année d’expérimentation (…) Nous allons passer à 1 puis 2, 3, le pourcentage de population engagée n’est jamais appelé qu’à progresser. »

« C’est ça que je trouve génial dans ce défi, c’est que l’on va au delà des éco-gestes individuels que l’on fait parfois (…) ça devient vraiment une démarche collective avec des citoyens, des associations, la collectivité (…) C’est génial d’avoir cet élan et de pouvoir faire un effet boule de neige. »

La mise en place du défi

En novembre ? C’est la période de référence, on ne change rien à nos habitudes de consommation ! On récupère notre kit zéro déchet en mairie et on pèse jusqu’à la fin du mois nos différents types de déchets pour ensuite pouvoir comparer les quantités. Cette phase est donc primordiale avant le démarrage des actions. Sur ces trois semaines, on prend des notes, on observe et on analyse le contenu de nos poubelles et on réfléchit à nos pistes d’amélioration… C’est aussi le moment de rencontrer notre équipe et notre capitaine.

Au programme, à partir du 1er décembre et pour une durée de 6 mois : des ateliers avec les associations présentes sur le territoire et des pesées tout au long du défi afin d’évaluer l’objectif de réduction du poids de ses déchets. Pour notre part, nous participerons à notre premier atelier la semaine prochaine, j’aurais l’occasion de vous en reparler.

Les outils à notre disposition
  • Le site internet Déclics qui « propose au grand public un ensemble de défis pour agir concrètement et de façon ludique pour le climat : énergie, modes de consommation, alimentation, déchets, mobilité… » Nous avons rejoint l’aventure en s’inscrivant au défi famille zéro déchet en Pévèle Carembault.
  • Un kit par participant, constitué : d’un bio seau, d’un peson (appareil de pesée), d’un stop pub et d’un guide des 50 trucs et astuces.
  • Une newsletter mensuelle
  • 40 ateliers avec au programme : formation et échanges, fabrication de produits d’entretien ou cosmétiques, réparation (repair café), réemploi, compostage, couture…
  • Le livre « Famille presque zéro déchet : Ze guide » de Jérémie Pichon qui arrive progressivement dans les médiathèques du territoire.
Les acteurs du défi
  • La Communauté de Communes Pévèle Carembault qui lance l’expérimentation et lance le défi sur son territoire, en s’entourant d’acteurs locaux.
  • La Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités (MRES), réseau associatif qui œuvre à l’échelle régionale sur les questions d’environnement et de solidarités. C’est notamment Anne-Laure BLAISE, chargée de mission – consommation responsable, qui va nous apporter les connaissances, l’expérience et le savoir-faire.
  • Pierre Chevelle est le parrain du défi Famille Zéro déchet en Pévèle Carembault. C’est un Youtubeur (Changer le monde en 2 heures), auteur et conférencier qui apprend à changer le monde à son échelle.
  • L’association « Don de soie » dont le principe est la collecte et la revente d’objets et vêtements de récupération à Cysoing et Templeuve.
  • L’association « Nos jardins de campagne » qui a pour but de mettre en relation ceux qui aiment jardiner et échanger autour de la nature et du jardinage sur la commune de Landas.
  • Le « Collectif Pévèle Zéro Déchet & Développement Durable », collectif de citoyens motivés issus des 38 communes du territoire et groupe local de l’association Zero Waste.
  • L’association « Pévèle Carembault Zéro Déchet » qui vise à sensibiliser la communauté à des modes de consommation plus respectueux de l’environnement.
  • « Ren’Art Pâle », association qui sensibilise à la culture, le sport, l’écocitoyenneté, le développement durable, le recyclage, le zéro déchet…
  • Et puis nous, les habitants ! 🙂

« Peu importe d’où l’on part, l’essentiel est de progresser ! »

Je reviendrai sur cette expérience dans un prochain article…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *