Façades de la Grand'Place de Bruges
Europe,  Voyages

Une journée à Bruges, puis deux, puis trois…

La Belgique, un pays si proche de nous que je connais pourtant si peu. Le pays accueille chaque année environ 10 millions de touristes. Depuis quelques années, j’ai quand même visité plusieurs de ses grandes villes. Bruges, Tournai, Gand, Liège, Namur, Mons et bien sûr Bruxelles, la capitale. Petit retour sur ces journées et tout d’abord, celle que l’on appelle la « Venise du Nord » : Bruges ! Cette jolie ville médiévale compte environ 118 000 habitants et fait partie de la région flamande également nommée la Flandre. C’est l’une des trois régions de Belgique avec la Wallonie et la région de Bruxelles-capitale.

Mes escapades à Bruges

Vingt-cinq août 2010, journée d’été grise et maussade dans le Pas-de-Calais… mais c’est pour mes amies et moi une journée de vacances. Alors on en profite et on décide de partir pour Bruges pour découvrir cette ville située à environ 1h30 d’Arras et 1h de Lille. La ville est devenue la plus touristique de Belgique et vaut le détour.

Le centre-ville est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bruges est une ville à taille humaine mais qui reste très fréquentée, il ne faut pas hésiter à s’éloigner afin de découvrir l’autre Bruges, plus calme mais tout aussi belle. On prend le temps de se perdre dans les ruelles pavées, d’observer les façades des boutiques, l’architecture flamande, les cygnes, les maisons colorées, les bâtiments datant du Moyen-âge, les églises, etc. C’est un très bon moyen de découvrir la ville, parfois hors des sentiers battus.

La pluie arrive et met fin à notre escapade un peu plus vite que prévu. Mais j’aurai l’occasion d’y retourner quelques années après… Cette fois sous un beau soleil et des températures dignes de la côte d’Azur !

Six mai 2016, journée radieuse. On achète des baguettes, on se prépare des sandwichs et, avec mon chéri, on prend la voiture direction Bruges. On embarque avec nous le guide que mon frère nous a prêté : « Bruxelles et Bruges en quelques jours ». Après un petit pique-nique au bord de l’eau, nous nous baladons tranquillement à la découverte de la ville. On fait le tour des incontournables et on s’imprègne du charme des lieux : une très belle après-midi ! 

J’ai également eu l’occasion de retourner à Bruges quelques mois après, en juillet 2016. Au programme cette fois : musée de la frite, promenade dans la ville et visite guidéeen barque sur les canaux, activité au charme incontestable…

Le lac d’amour (Minnewater)

En arrivant dans Bruges par le sud du centre historique, nous découvrons un grand parc, le Minnewaterpark. Il est convoité pour sa verdure et son calme, la ville semble effectivement lointaine !

On découvre un grand plan d’eau : le Minnewater, surnommé le lac d’amour. Le lieu est réputé pour son romantisme et est très photographié. Il s’agit d’un lac de retenue artificiel qui daterait du XIIIème siècle, à l’époque où des écluses furent mises en place au niveau de l’actuel Sashuis. Vous ne pourrez pas louper cette très belle maison éclusière, c’est une ravissante demeure de pur style flamand.

La place de la vigne (Wijngaardplein)

Nous arrivons sur la Wijngaardplein où l’on peut observer des dizaines de cygnes marchant sur l’herbe et nageant dans le canal à proximité. Le pont mène au portail d’entrée sur le « béguinage de la vigne » dont la façade néo-classique date de 1776.

Le béguinage de Bruges (Begijnhof)

L’histoire des lieux commencerait en 1245 avec un groupe de femmes sans ressources qui s’installent un peu en retrait de la ville, au bord d’un cours d’eau. Elles fondent une association pieuse de béguines et travaillent la laine pour des tisserands. Leur rassemblement et leur organisation au sein de leur « village » leur permet de vivre seules (célibataires ou veuves) mais dignement car indépendantes financièrement. Un fait rare pour les femmes de l’époque !

Calme et sérénité, voici l’ambiance qui règne lorsque l’on pénètre dans l’enceinte du béguinage, séparé du reste de la ville par des murs et des douves. Le silence est demandé ! On peut y voir une trentaine de maisons de couleur blanche à toits rouges, dont certaines dates du XVIème siècle. Si vous venez au printemps, vous verrez le jardin arboré recouvert de narcisses ! Vous pourrez apercevoir une église et une des maisonnettes qui a été aménagée en musée pour faire découvrir la vie des béguines. Treize béguinages flamands sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO dont celui de Bruges, depuis 1998. Il est actuellement occupé par des sœurs bénédictines qui portent la tenue traditionnelle.

La Grand-Place (Markt)

On continue notre route et on arrive au cœur de Bruges. La Grand-Place est la place centrale d’une ville, notamment en Belgique, aux Pays-Bas et dans le Nord de la France. Ce sont des passages obligatoires et des lieux que j’apprécie beaucoup !

Ici, on découvre des bâtiments d’époque, des maisons typiques à pignon aux façades colorées. Un bel exemple de la richesse architecturale flamande ! Jetez un coup d’œil au palais provincial, au bâtiment de la Poste, au musée de la ville (Historium, pour une immersion au Moyen-Âge) et bien sûr au beffroi qui domine la Halle aux draps et la Grand-Place.

Vous y trouverez aussi de nombreux cafés et restaurants ainsi que le bureau d’information touristique. Il est ouvert chaque jour de 10h à 17h. A noter que les magasins aussi ferment plus tôt qu’en France, à 18h en général.

Le beffroi

Le beffroi de Bruges est la tour la plus importante de la ville, sa construction débuta au XIIème siècle. A l’époque médiéval, il était un symbole du pouvoir. Vous pourrez gravir les 366 marches afin de profiter de la vue, le beffroi mesurant 83 mètres de haut. Comme les autres beffrois de Belgique et de France, il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Depuis 2014, la culture belge du carillon est également reconnue comme patrimoine culturel immatériel. Le carillon du beffroi de Bruges possède 47 cloches, pesant au total 27 tonnes. Ce n’est pas rien !

La place du Bourg (Burg)

Juste à côté de la Grand-Place, se trouve la place du Bourg qui est en réalité une ancienne forteresse. La ville s’est formée autour de cette place forte au fil des siècles, ce qui en fait le cœur historique de Bruges. Elle accueille aujourd’hui différents bâtiments historiques dont la maison du Franc de Bruges, la basilique du Saint-Sang, l’ancien greffe du tribunal mais aussi l’hôtel de ville (Stadhuis) construit autour de 1400. Là encore sur cette place : des façades toutes plus belles les unes que les autres et un ensemble architecturale important ! On l’a dit d’ailleurs plus belle que sa voisine…

Les balades le long des canaux

Bruges se visite à pied, en vélo (location possible sur place)… ou en bateau ! Tout comme Amsterdam, Bruges est parfois surnommée la Venise du Nord, du fait de ses canaux qui encerclent et traversent la vieille-ville. Des croisières en bateaux sont possibles, il existe différents embarcadères et des visites guidées sont proposées. Pendant 30 minutes, vous apprendrez à connaître la ville sous un autre angle et visiterez Bruges au fil de l’eau.

Que ce soit en naviguant ou en se promenant, les canaux donnent un charme fou à la ville en offrant de beaux points de vues et de belles découvertes avec des jardins, des ponts, le reflet des façades sur l’eau… N’hésitez pas à longer les canaux à pied, la balade est vraiment très agréable par beau temps ! Je vous conseille de finir par l’incontournable quai du Rosaire.

Le quai du Rosaire (Rozenhoedkaai)

C’est l’un des endroits les plus photographié de Bruges, un décor de carte postale. Flânez et profitez de l’instant ! De jour, de nuit, au lever du soleil, au coucher du soleil… Bref, le lieu est à voir, à n’importe quel moment de la journée. Le canal (large en cet endroit), les vieilles maisons, les arbres, l’église Notre-Dame de Bruges (qui héberge une œuvre du célèbre Michel-Ange, la Madone à l’Enfant), le beffroi, les terrasses… Tout cela offre un point de vue fabuleux !

Juste un peu plus loin, nous avons raté un autre lieu sympa et également très photogénique : le pont Saint-Boniface. Le genre d’endroit qu’il est possible de découvrir au hasard d’une rue. Il s’agit d’un petit pont en pierre, dans l’esprit de l’époque, un petit bijou !

Le quartier de la Hanse

Ne loupez pas le quartier de la Hanse (quartier des loges), au Nord-Est de la ville, avec ses places, ses quais, ses églises… La place Jan van Eyck a beaucoup de charme, la statue du peintre domine la place. Au numéro 14 de la rue de l’Académie, se trouve la loge des bourgeois, bâtiment où les riches marchands de l’époque se réunissaient. Il faut dire qu’au Moyen-Age, la place était un des principaux lieux de la ville dédié au commerce.

C’est également dans ce quartier que l’on trouve…

Le musée de la frite (Frietmuseum)

Il est hébergé dans la Saaihalle, ancienne loge génoise datant du XIVème siècle. C’est le bâtiment le plus ancien de Bruges comportant une date sur la façade.

Il ne s’agit pas là d’un incontournable mais d’un petit plus insolite que j’ai eu l’occasion de visiter gratuitement. Un musée de la frite, quelle drôle d’idée. Il faut dire que ce bâtonnet de pomme de terre frit est devenu un des dix aliments les plus consommés au monde ! Les friteries font d’ailleurs partie de l’héritage culturel immatériel flamand depuis 2014. Elles sont également très répandues dans le Nord de la France.

On découvre dans ce musée l’histoire de la pomme de terre, qui trouve son origine au Pérou il y a plus de 10000 ans ainsi que la naissance de la frite en Belgique. Il y a de nombreux panneaux d’informations à lire, quelques vidéos à regarder. On y apprend des petites anecdotes, on y voit des affiches, des ustensiles, etc.

Autres musées de Bruges

Il y a de nombreux musées à voir à Bruges : des musées d’art et d’histoire mais aussi des plus surprenants comme le musée de la torture, du diamant, de la bière, du folklore ou encore du chocolat.

Vous trouverez le Centre de la Dentelle, situé dans l’ancienne école de dentelle des Sœurs Apostolinnes. Vous pouvez aussi visiter l’ancien Hôpital Saint Jean, l’un des plus anciens hôpitaux médiévaux d’Europe, devenu aujourd’hui un musée (art et patrimoine). Pour les amateurs de bières (ou pas), il vous sera possible de visiter des brasseries locales.

Autres idées de visites

A 15 minutes à pieds (ou 5 minutes en vélo), direction le quartier Saint-Anne à l’Est de la ville. Vous pourrez admirer et visiter le moulin Saint-Jean qui fait partie du patrimoine historique local. Bruges en comptait une bonne vingtaine dans le passé, aujourd’hui il en reste deux.

De là, vous pouvez rejoindre les « Remparts de Bruges ». Bruges était autrefois une ville fortifiée et les anciens remparts constituent aujourd’hui une balade agréable et verdoyante qui fait presque tout le tour de la ville. Vous verrez ainsi les quatre moulins à vent restants ainsi que les quatre portes médiévales encore existantes : la porte de Gent, la porte Sainte-Croix, la porte de Damme et l’Ezelpoort.

Vous pouvez aussi partir à la découverte des Maisons-Dieu, ces petites maisonnettes aux façades blanches, construites au XIVème siècle. Elles sont souvent groupées autour de très beaux jardins.

Et puis parce que vous êtes en Belgique : profitez-en pour déguster une gaufre, du chocolat (vous trouverez de nombreuses chocolateries dans la ville), savourer une bonne bière belge et finir votre journée en vous arrêtant à une baraque à frites. Attention le grand format n’est pas le même que dans les chaînes de fast-food !!

Nous ne l’avons pas fait mais n’hésitez pas à visiter la ville de nuit, avec les lumières et l’animation de la ville, la balade nocturne doit offrir une toute autre ambiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *