Saladiers recouverts de charlottes alimentaires
Consommation

Quelles alternatives au film alimentaire et papier aluminium ?

La cuisine est un lieu qui peut générer beaucoup de déchets si on ne fait pas attention à notre façon d’acheter et de consommer. Par exemple, qu’utilisez-vous pour recouvrir vos plats avant de les mettre au réfrigérateur ? Du film alimentaire ? Du papier aluminium ? STOP ! Il existe des alternatives simples, efficaces et zéro déchet.

Pourquoi stopper leur utilisation ?

Le film alimentaire comme le papier aluminium peuvent paraître pratique pour garder la fraîcheur des aliments et les protéger. Ils sont également utilisés pour les sorties extérieures comme par exemple pour emballer un sandwich fait-maison. Pourtant, ils ne sont pas bons à mettre en contact avec les aliments ! Ils sont composés de substances chimiques et toxiques qui peuvent se retrouver dans notre alimentation.

En plus d’être mauvais pour la santé, ils le sont également pour l’environnement. Ils nécessitent en effet des matières premières polluantes pour leur production alors qu’ils sont à usage unique. Ils partent ensuite dans nos poubelles pour l’enfouissement ou l’incinération… D’après le site Citeo, bien que 100 % recyclable, l’aluminium connaît un taux de recyclage de 48 % en France. Les petits emballages sont encore peu traités par les centres de tri et le film alimentaire et quant à lui pas du tout recyclable. Selon une enquête de 60 millions de consommateurs : en 2018, la France ne recyclait que 26 % de ses déchets plastiques… C’est très peu et loin du 100 % souhaité par le Gouvernement.

Pourtant, la pollution par le plastique est un véritable fléau. D’après l’association WWF, « chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans nos océans. » Cette accumulation de déchets en matière plastique dans l’environnement est vraiment inquiétante. Surtout que l’on peut facilement se passer de leur utilisation dans notre quotidien ! Ce sont des déchets inutiles qui peuvent être facilement évités. C’est simplement une question d’habitude, de bons gestes à adopter au quotidien.

Les boîtes et récipients, le bee wrap et la charlotte alimentaire sont les alternatives que je vous propose aujourd’hui. Il y a forcément une de ces solutions qui vous conviendra, non ?

Les boîtes et récipients

Avant de se lancer dans l’achat ou la réalisation de bee wrap ou de charlotte alimentaire, ouvrez vos placards de cuisine et faites un inventaire. Prenez l’habitude d’utiliser ce que vous avez : au lieu de recouvrir votre saladier ou votre bol, vous pouvez tout simplement utiliser un contenant avec couvercle. Nous gardons pas mal de boîtes ou récipients qui nous servent ensuite pour conserver nos aliments au frigidaire ou au congélateur.

Si vous souhaitez acheter des boîtes de conservation hermétiques, oubliez la promo de 10 boîtes à 5€ vue dans les publicités ! Privilégiez des contenants en verre de bonne qualité. Pour ma part, j’ai acheté quelques plats avec couvercle de la marque Pyrex (origine France). De part la composition de son verre, il est possible de les congeler, réchauffer, réfrigérer ou encore de les passer au four. Je les trouve très pratique et les utilise au quotidien notamment pour mon repas du midi au travail. Le seul petit inconvénient reste le poids (pour le transport) mais les récipients sont très résistants.

Si pour cette raison votre choix se porte sur des boîtes en plastique, là encore choisissez des produits de qualité et conçus pour durer. Mes parents ont chez eux quelques boîtes de la marque Tupperware que je connais depuis que je suis enfant. J’en ai pris des centaines de gaufres sèches dedans ! 🙂 Je pense que leurs articles tiennent bien dans le temps, contrairement à d’autres qui se cassent ou se fissurent rapidement.

Selon moi, les boîtes et contenants sont la solution idéale pour conserver parfaitement nos plats et un achat durable dans le temps !

Le « bee wrap »

Il s’agit d’un film alimentaire fabriqué grâce à du tissu enduit de cire. Il est lavable (jamais à l’eau chaude) et réutilisable. Facilement malléable, il s’adapte ainsi à la forme du récipient mais n’adhère pas toujours à 100 % à la surface. La cire utilisée est souvent la cire d’abeille, d’où le nom « bee wrap » (abeille-emballage). Mais il est possible d’utiliser une cire végétale comme celle du riz.

Nous nous en servons pour recouvrir des plats ou saladiers et aussi désormais pour emballer nos sandwichs lorsque nous mangeons sur l’extérieur. Ils peuvent être mis en contact direct des aliments (fruits, légumes, gâteaux, etc.) hormis le poisson et la viande pour une question d’hygiène.

De nombreuses marques proposent désormais ces produits. J’ai eu l’occasion de gagner un lot de trois 3 bee wraps grâce à un concours sur la page Instagram de « L’abeille qui emballe ». C’est dans le sud, à Cagnes-sur-Mer, que Guillaume a installé son atelier. Surfeur, il a toujours été préoccupé par l’impact négatif du plastique sur l’environnement. Ses bee wraps sont fabriqués avec du tissu 100 % coton certifié écologique par le label OEKO-Tex, de la cire d’abeille d’opercule d’un apiculteur local, de résine de pin d’Aquitaine certifiée bio et d’huile de jojoba. Encore merci pour cette découverte ! 😉

Vous trouverez des bee wraps de différentes tailles (ayant chacune sa petite utilité) dans les épiceries vrac notamment. Vous pouvez également les faire vous-même en choisissant un tissu de récupération ou acheté (privilégiez en cotonOEKO-Tex). J’ai eu ainsi l’occasion de fabriquer mon propre bee wrap et de connaître la méthode de fabrication.

Je trouve le bee wrap très pratique dans son utilisation, notamment pour les sorties car il est pliable et très léger mais ce n’est pas une alternative vegan du fait de l’utilisation de la cire d’abeille. Ils perdent un peu en tenue au fil des années mais il est toujours possible d’y remettre de la cire si besoin, ils seront alors comme neufs !

La charlotte alimentaire

Je me suis intéressée à la charlotte alimentaire plus récemment, lorsque je me suis mise à réaliser mes premiers accessoires zéro déchet à la machine à coudre. Le principe est tout simple ! Le tissu est équipé d’un élastique ou d’un cordon coulissant qui permet de s’adapter à la taille du plat afin de le recouvrir. Différents formats sont possibles pour s’adapter aux contenants : ovale, carré, rectangulaire…

Il s’agit pour moi d’un indispensable dans la cuisine. Avec cet accessoire, on peut dire une fois encore adieu au film alimentaire et au papier aluminium. C’est une solution là aussi lavable, pratique… et jolie ! Une alternative plus que durable car utilisable à vie.

Pour ma part, j’en ai d’abord créé une moi-même lors de mes débuts en couture. J’ai utilisé un tissu de récupération, un vieux drap housse que j’ai depuis transformé en diverses créations.

J’ai aussi deux charlottes de conservation que j’ai remporté grâce à un concours organisé sur la page Instagram « La vie green ». De nombreuses thématiques y sont abordées comme l’écologie, le zéro déchet et la « slow life ». C’est un joli lot que j’ai remporté composé d’un tawashi, de 4 essuies-tout lavables, de 5 cotons démaquillants et bien sûr les charlottes, réalisées en coton enduit. Elles sont de très bonne qualité, je les utilise très régulièrement et j’en suis très satisfaite !

Je vous ai déjà parlé de ces accessoires zéro déchet dans mes précédents articles. N’hésitez pas à les lire ou les relire !

Alors prêts à essayer l’une de ces alternatives ?

Un pas de plus vers une cuisine zéro déchet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *