Vue du banc de mosaïque parc Güell Barcelone.
Europe,  Voyages

Un week-end à Barcelone

Barcelone est la capitale administrative et économique de la Catalogne, c’est la deuxième ville d’Espagne avec plus de 1 600 000 habitants. Notre choix s’est porté sur cette ville plutôt que la capitale Madrid au moment de prévoir ce premier week-end dans le pays. Peut-être du fait de sa proximité avec la mer Méditerranée, Barcelone étant située sur la côte. Il faut privilégier les intersaisons pour la visiter, il y a moins de touristes et les températures y sont agréables. Pour notre part, nous y avons passé 3 jours fin septembre 2014, histoire de faire le plein de soleil avant l’arrivée de l’automne… mais aussi de culture, d’architecture, de couleurs et de tapas !

C’est une bonne destination pour un séjour entre amis, en famille et bien sûr en amoureux. Les activités y sont nombreuses : on peut profiter de la plage, faire du shopping, se régaler dans les bonnes adresses locales, découvrir les incontournables de la ville et y faire la fête !

Jour 1

Départ de l’aéroport de Lille-Lesquin avec la compagnie aérienne Vueling jusqu’à l’aéroport de Barcelone-El Prat. Une fois arrivés, nous avons pris une navette direction le centre pour 5,90 € par personne. Nous avons rejoint le très charmant quartier gothique afin de déposer nos affaires à l’Hostal Nitzs Bcn, Calle Calella, où nous avons séjourné.

Pour commencer notre visite de Barcelone, nous avons rejoint La Rambla, l’avenue piétonne la plus connue de Barcelone. Elle mesure environ 35 mètres de large pour 1,2 km de long et est très animée et vivante avec ses petits kiosques, ses marchands, ses artistes de rue, ses restaurants et commerces…

Nous y avons découvert le marché couvert appelé « Mercat de La Boqueria ». Un mélange de couleurs, d’odeurs et de saveurs sous une structure de fer et de verre Art nouveau : une institution ! Il est très fréquenté par les touristes mais aussi les Barcelonais. J’aime me promener dans les marchés locaux, rien que pour l’ambiance mais aussi parfois pour y découvrir de nouveaux produits et les spécialités.

Nous nous sommes ensuite baladés du côté de la Place Catalunya. La Rambla relie effectivement cette place, au nord, au Port Vell, au sud. C’est l’une des principales places de Barcelone et un point central de la ville, notamment pour les transports, de nombreux grands bâtiments s’y trouvent. 

Le soir, nous avons mangé au restaurant « Sensi Tapas », Carrer Ample. L’occasion de goûter aux célèbres tapas et à la sangria. Les prix semblent plus élevés et l’endroit est plutôt branché mais nous y avons très bien mangé. Tapas variées et recherchées et quantités généreuses, une bonne adresse et le lieu est réputé. Les bars à tapas sont très populaires et font partie de la culture espagnole.

Les variétés de tapas sont très nombreuses. Chaudes ou froides, à base de produits culinaires régionaux : charcuterie, fromages, poissons, crustacés, légumes, olives, etc. Elles se dégustent dans la une ambiance conviviale, sociale et festive, souvent debout au comptoir avec un verre pour accompagnement. C’est avant tout des « amuse-gueule » mais elles peuvent aussi constituer un repas, comme ce fut le cas pour nous ce soir-là.

Jour 2 (matin)

Le lendemain, après un petit tour par la Reial, nous avons marché jusqu’à la Sagrada Familia afin de découvrir ce lieu incontournable de Barcelone. C’est l’un des symboles de la ville, elle est toujours en chantier à l’heure où j’écris. La fin du gros-œuvre étant prévu pour 2026 et les décorations pour… 2032. Elle fut commencée en 1882 par Gaudí, architecte dont le travail a marqué de façon durable l’architecture de Barcelone. Avec des œuvres comme la casa Mila, la casa Vicens, la casa Batllo ou le parc Güell. Sept de ses œuvres ont été inscrites par l’UNESCO au patrimoine mondial.

Non loin de là, dans le quartier Exiample, on trouve donc la Perdrera, connue aussi sous le nom de casa Milà. Il s’agit d’une maison à la forme originale dont le style n’a pas toujours été apprécié. Il faut dire que la résidence date du début des années 1900 et les formes ondulées ainsi que la taille étaient peu habituelles à l’époque. La toiture est elle aussi très originale et se découvre à l’occasion d’une visite payante.

Pour le déjeuner, nous nous sommes arrêtés manger au restaurant « Ciudad Condal », Rambla de Catalunya. Nous avons là encore mangé des tapas, le choix étant immense !

Jour 2 (après-midi)

Nous avons ensuite pris de la hauteur direction le parc Güell. J’ai eu l’occasion de le connaître étant adolescente dans l’une des plus célèbres scènes du film « L’Auberge espagnole ». Créé entre 1900 et 1914 , il fait partie des incontournables de Barcelone. Il a une superficie de 17 hectares.

La promenade y est agréable malgré le nombre de personnes présentes. Il faut compter 8€ pour le visiter, mais la vue sur la ville vaut le coup. Le parc est plutôt original. On y découvre une magnifique fontaine en forme de salamandre, le célèbre banc ondulé recouvert de trencadis (mosaïque à base de céramiques de récupération), la salle Hypostyle (Sala Hipóstila) et ses nombreuses colonnes, la maison musée de Gaudí, un viaduc, un calvaire… Ce que j’ai préféré, c’est le banc ondulé de 110 mètres de long, sur « la place de la nature » et la vue qu’offre celle-ci. 

Le soir, repas au restaurant « Sensi Bistro Tapas », situé dans le quartier gothique de Barcelone. C’est « le petit frère » du Sensi Tapas situé à proximité, Carrer del Regomir, que nous avons testé la veille. C’est notre adresse coup de cœur, les tapas nous ont beaucoup plu et l’ambiance bistro est très chaleureuse.

Nous sommes ensuite allés en métro jusqu’à la place d’Espagne pour assister au spectacle de la fontaine magique du Montjuïc, construite à l’occasion de l’Exposition universelle de 1929. C’est un très beau spectacle (gratuit) de sons et lumières pour les petits comme les grands. Avec les bassins, les cascades, les jets d’eau, les colonnes lumineuses… ça vaut le détour ! La colline Montjuïc demande aussi à être découverte de jour avec le palais National, le château de Monjuïc, le jardin botanique, etc.

Jour 3

Dernière journée sur place. Nous partons sous un temps couvert à la découverte du quartier gothique, le cœur historique de Barcelone, non loin de notre logement. C’est un quartier emblématique de la ville avec ses petites ruelles, la place Royale et ses palmiers, la cathédrale gothique La Seu (Santa Creu) et ses alentours, le pont suspendu, etc.

Grosse averse en plein midi, nous courons au « Sensi Bistro Tapas » à deux pas de là, déjà trempés… Nous nous sommes encore régalés ! L’après-midi très pluvieuse ne nous a malheureusement pas permis de beaucoup sortir de notre chambre. En fin de journée, nous nous sommes dirigés via La Rambla vers le Port Vell (vieux port). On y découvre la colonne Christophe Colomb, d’une hauteur de soixante mètres, érigée elle aussi à l’occasion de l’exposition universelle. Un peu plus loin, on arrive dans le quartier appelé La Barceloneta, situé proche de la plage. Nous nous y rendons avant de rentrer au logement pour notre dernière nuit sur place. 

Malgré le timing serré et la déception de cette troisième journée de visite gâchée par la pluie… je garde de très bons souvenirs de ce séjour à Barcelone. Avec notamment le quartier gothique, la Perdrera et autres œuvres de Gaudí, les tapas et la sangria, le parc Guëll, le port, le marché de la Boqueria, la Rambla, la Sagrada Familia, les fontaines Magiques de Montjuïc… Une ville à découvrir et à redécouvrir !

Et vous, quels ont été vos coups de cœur à Barcelone ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *