Coupelles de glace à la vanille
Cuisine,  Recettes

Recette de la glace à la vanille

Il fait beau, il fait chaud, c’est l’été, la période la plus propice de l’année pour manger de la glace. Même si bien sûr, on peut se faire plaisir toute l’année. 😃 Je vous partage aujourd’hui la recette de la glace à la vanille, mon parfum préféré, un grand classique.

Cette recette, comme celle de la glace à la fraise, ne nécessite que peu d’ingrédients. Elle se prépare avec une base de crème anglaise. Le prix de votre glace maison dépendra surtout du prix de la gousse de vanille et ne sera pas forcément moins chère que celle du commerce, mais tellement plus saine et goûteuse.

Dans le magasin où je fais mes courses, la barquette de glace d’1L est comprise entre 1,66 € et 3,20 €. La liste des ingrédients peut être importante comme cet exemple : « Eau ; LAIT écrémé réhydraté ; CREME ; sirops de glucose ; sucre ; LACTOSE et protéines de LAIT ; émulsifiant : E471 ; gélifiants : farine de graines de caroube, gomme guar ; arôme naturel de vanille de Madagascar ; gousses de vanille épuisées broyées de Madagascar ; colorant : caroténoïdes. »

Depuis un peu plus de six ans maintenant, nous avons une sorbetière pour faire nos propres glaces et nous n’en achetons donc que très rarement voir jamais dans le commerce, les raisons étant les mêmes que pour les yaourts maison.

Matériel
  • Une balance ou un verre doseur
  • Un couteau
  • Une planche à découper
  • Un batteur électrique
  • Une cuillère en bois
  • Un saladier
  • Une casserole
  • Une spatule de type maryse
  • Une passoire fine
  • Une sorbetière
  • Un contenant pour y mettre la glace

Ingrédients

  • 550 mL de lait (entier, et pour le goût, de la ferme de préférence)
  • 200 mL de crème fleurette entière
  • 1 gousse de vanille
  • 4 jaunes d’œuf 
  • 150 g de sucre en poudre
Réalisation

Fendre la gousse de vanille : l’aplatir, la couper en deux dans la longueur puis gratter l’intérieur avec la pointe d’un couteau pour récupérer les graines.

Dans une casserole, verser le lait et la crème. Y ajouter la gousse de vanille fendue et les graines.

Faire chauffer jusqu’à petite ébullition puis stopper le feu et laisser infuser minimum 10 minutes avant de retirer la gousse.

Dans un saladier, battre les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis verser le lait.

Une fois la préparation bien homogène, faire chauffer à feu moyen en mélangeant avec une cuillère en bois sans cesser de remuer. Il faut être vigilant et veiller au moment à partir duquel la crème devient onctueuse et s’épaissie légèrement. Elle doit napper la cuillère en bois.

Retirer alors la préparation du feu et remuer lentement puis après refroidissement, placer le mélange au réfrigérateur.

Une fois que la crème est froide, la filtrer, verser dans la sorbetière et faire turbiner.

Lorsque la glace est prise, verser dans votre récipient. C’est aussi l’occasion de goûter la glace à ce stade car elle n’est pas encore dure. La mettre ensuite au congélateur.

Il ne reste plus qu’à attendre… et déguster !

Et pour les gourmands, vous pouvez ajouter sur votre glace à la vanille de la chantilly, du caramel, du chocolat, des fruits ou autres gourmandises ! Comme ici avec la belle famille, des gaufres de la maison Méert, une institution lilloise, et le banana bread de mon chéri. Un régal !

Merci Sylvain pour la photo 😉

Conseils
  • Pensez à mettre la sorbetière au congélateur au moins 12h à l’avance afin de pouvoir réaliser la glace.
  • Il faut choisir une crème entière liquide (crème fleurette ou crème fluide UHT). Elle doit contenir au minimum 30% de matière grasse donc pas d’option « light » pour cette recette.
  • Pour la réalisation de la crème anglaise : un doigt passé sur la cuillère en bois recouverte de crème doit y laisser une trace nette. Pour ceux qui ont un thermomètre de cuisson, la température idéale à atteindre est de 83 à 85°C. Sinon, on peut se fier à la fine pellicule de mousse en surface qui disparaît autour de 85°C mais attention quand même.
  • Il ne faut surtout pas porter la crème anglaise à ébullition pour éviter la floculation des protéines de l’œuf et donc des petits morceaux. Si cela arrive, vous pouvez toujours tenter de passer la crème anglaise au robot mixeur, selon l’état de votre crème. Merci belle-maman pour l’astuce ! Testée et validée.
  • Ne jeter pas les blancs d’œuf : conservez les pour faire des meringues, des macarons, des financiers, de la mousse au chocolat… Les recettes ne manquent pas.

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.